Les virements, prélèvements et TIP SEPA : mode d’emploi

Do your part ( a step by step guide )

Quoting user IronNoggin over @ outdoorsmenforum.ca all credit for steps 2-6 goes to him!
original post
A french version of this guide will be put together in the days to come, if anyone that is bilingual wants to pitch in, send me a message, please. I would appreciate it.
Time to start rolling hard on this folks.

ENGLISH VERSION

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 1:

Sign the e-2574 and e-2576. Sponsored by The Honourable Michelle Rempel Garner) (Conservative) and Todd Doherty (Conservative)

Petition to the Prime Minister

Whereas:
We, the undersigned, citizens of Canada, call upon the Prime Minister to immediately scrap his government’s May 1, 2020, Order in Council decision related to confiscating legally owned firearms and instead pass legislation that will target criminals, stop the smuggling of firearms into Canada, go after those who illegally acquire firearms, and apologize to legal firearms owners in Canada.

------------------------------------------

Petition to the Government of Canada

Whereas:
We, the undersigned, citizens of Canada, call upon the Government of Canada to immediately repeal the Order in Council issued May 1, 2020.

DO NOT FORGET TO CONFIRM YOUR IDENTITY BY EMAIL AFTER SIGNING OR YOUR SIGNATURE WILL NOT COUNT

It may take up to a few hours to receive said email. The system is overloaded currently.
https://petitions.ourcommons.ca/en/Petition/Details?Petition=e-2574
https://petitions.ourcommons.ca/en/Petition/Details?Petition=e-2576

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 2:

I fired off the following letter this morning, and am now posting it on several forums so that others can copy it and send to our Governor General over their own name:
May 4, 2020

An Open Letter to Her Excellency Julie Payette the Governor General of Canada
First I would like to take this opportunity to congratulate you for your performance in your role as the Governor General of Canada. Your professionalism is both steadfast and admirable.

To the point of this letter:

On May 1, 2020, Justin Trudeau and the Liberal Party of Canada, collectively constituting a minority government in Canada, intentionally set out to subvert and thwart parliamentary procedure in Canada. In their haste to make political points on the recent tragedy in Nova Scotia, they decided to forgo debate in the House over one of the more significant pieces of Legislation they have introduced in their new term. This action was and is an obvious misuse of the Order In Council process on the part of a government uncertain if their proposed Legislation would survive open parliamentary debate.

Fortunately in Canada there exists a “Safety Net” designed explicitly to prevent such forms of abuse, and that safety net resides within you and your office. As relating to this matter, the Criminal Code of Canada specifically states:

Criminal Code Version of section 117.15 from 2015-06-18 to 2020-04-21: Regulations

117.15 (1) Subject to subsection (2), the Governor in Council may make regulations prescribing anything that by this Part is to be or may be prescribed. 
Marginal note: Restriction

(2) In making regulations, the Governor in Council may not prescribe anything to be a prohibited firearm, a restricted firearm, a prohibited weapon, a restricted weapon, a prohibited device or prohibited ammunition if, in the opinion of the Governor in Council, the thing to be prescribed is reasonable for use in Canada for hunting or sporting purposes.

Justice Minister David Lametti himself provided evidence of support for these firearms’ application for hunting purposes when he stated: “There will be an exception for Indigenous people’s exercising a section 35 hunting right, as well as those who use the weapon for hunting to feed themselves or their family,”.

Many of the listed firearms have been used both historically and at present for hunting. Classic examples include the Ruger Ranch Rifle (a common item on many farms and ranches for both hunting and predator control) and the majority of bolt action rifles the proposed list encompasses.

The balance of the firearms on the list are currently employed for shooting sports – target shooting and competitive shooting sports. All of those which were previously classed as “Restricted” were only made available for individual ownership for the specifically noted qualification of sporting purpose use.
There is clear and compelling evidence that many firearms on this poorly designed list meet the criteria of “Reasonable use in Canada for hunting or sporting purposes”.

While exemptions to the citation above exist, they are based upon insubstantial change or urgency:

Exception — minor changes

(2) A regulation made under section 117 may be made without being laid before either House of Parliament if the federal Minister is of the opinion that the changes made by the regulation to an existing regulation are so immaterial or insubstantial that section 118 should not be applicable in the circumstances.
Marginal note: Exception — urgency

(3) A regulation made under paragraph 117(i), (l), (m), (n), (o), (q), (s) or (t) may be made without being laid before either House of Parliament if the federal Minister is of the opinion that the making of the regulation is so urgent that section 118 should not be applicable in the circumstances
No-one in Canada is suggesting that the proposed Legislation is “so immaterial or insubstantial” that the OIC was necessary or should be passed forthwith.

The very design of the Legislation itself precludes any overwhelming “urgency” in that owners are automatically granted a two-year amnesty, and that provisions for “grandfathering” (which will allow owners to retain these items for life) are incorporated. The only urgency relating to this matter is centered on the behavior of Justin Trudeau and the Liberal Party in their headlong rush to capitalize on the tragic happenings in Nova Scotia recently. There exists NO “clear and present danger” from the most vetted citizens this country has at this point.

Those exemptions are the only two allowed by the Canadian Criminal Code. The Legislation as presented clearly does not qualify with either definition.
I thereby call on you, as Governor-General of Canada to deny the Order In Council as presented as prescribed in the Canadian Criminal Code Section 117.15 (2). I strongly urge you to preserve the integrity and sanctity of your Office that passing this wrongfully decreed OIC would corrupt.

I would appreciate the courtesy of a written response at your convenience.

A Very Concerned Citizen,

Email: [[email protected]](mailto:[email protected])
Address:
Her Excellency Julie Payette the Governor-General of Canada Rideau Hall 1 Sussex Drive Ottawa, ON K1A 0A1


-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 3:

By exempting "aboriginal people" in Canada, Trudeau committed a violation of the The Canadian Human Rights Act.
Any who are not of that description are being openly discriminated against based on race by your own government.
Here’s the step by step process to file an action with the Canadian Human Rights Commission: File the complaint here
Put your own words in or alter theirs to suit your situation.
First Step (Make a Complaint)
  1. I was harassed
  2. Did this happen on reserve? No.
  3. Who were you dealing with? Government of Canada
  4. Why do you think this happened? My race and My National or Ethnic Origin
  5. Where did it happen? Your province or residence
Next Step (File a Complaint)
  1. Who did this happen to? Me
  2. I am a: Canadian Citizen or Permanent Resident
  3. Where did this happen: Canada
  4. City: Your city of residence
  5. Province: Your province of residence
  6. Who were you dealing with? Government of Canada
  7. Name of business, organization or association:Justin TrudeauLiberal Party of Canada
  8. Is it ongoing? Yes
  9. When did it start? 2020-05-01
  10. Click on Next Page
  11. What happened? (Discriminatory acts):I did not receive a serviceI was harassedOthers
  12. Why do you think this happened?My raceMy national or ethnic origin
  13. Next page
  14. Tell us your story:On May 1, 2020, Justin Trudeau issued an immediate and blanket ban on 1,500 weapons. He further stated that the banned weapons were not used for hunting. Following the announcement, Justice Minister David Lametti stated: “There will be an exception for Indigenous people’s exercising a section 35 hunting right, as well as those who use the weapon for hunting to feed themselves or their family. They may continue using firearms that were previously non-restricted for these purposes until a suitable replacement can be acquired.” Allowing "First Nations" in Canada to use 1,500 weapons banned for other Canadians who are not "First Nations" unduly discriminate me as a white Canadian of European ancestry, based on my race, as well as national and ethnic origin.
  15. Next page
  16. Contact Information: Enter your actual contact information
  17. Next page
  18. Do you have legal representation? No
  19. Are you a member of a trade union? No
  20. Next page
  21. Agreements: Click on everything
  22. Submit

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 4:

For those who are on Facebook - Join the newly created CCFR Action Group and Get Involved!!
CCFR Action Facebook Group

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 5:

For those of us in BC: Regardless of your thoughts / position regarding the BCWF, they have provided a platform to voice your opposition to the draconian moves by Trudeau et al. Take advantage of that!
BCWF - YOUR FIREARMS RIGHTS

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 6:

Every revocation of registration must be accompanied by instructions on how to appeal. It's called a Section 74 appeal. Every individual filing and proceeding will tie them up for years. File individually for each affected firearm you own & make it as painful as possible for them on their end.
Canadian Laws Website
NFA - What to do

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 7:

Contact all concerned MP's about this issue. Voice your disopinion, your intentions to vote, and your potential monetary pledges. Please take the time to customize your messages with a few personal words.

Dear Glen Motz, MP.
Today, I am writing to you as a concerned Canadian (a Quebecer at that). What the minority liberal government has done is unacceptable and undemocratic.
As you are probably well aware of, on May 1, 2020, Justin Trudeau and the Liberal Party of Canada, collectively constituting a minority government in Canada, intentionally set out to subvert and thwart parliamentary procedure in Canada. In their haste to make political points on the recent tragedy in Nova Scotia, they decided to forgo debate in the House over one of the more significant pieces of would-be Legislation (now regulation) they have introduced in their new term. This action was and is an obvious misuse of the Order In Council process on the part of a government uncertain if their proposed Legislation would survive open parliamentary debate.
I thereby call on you, as a member of parliament of Canada to deny the Order In Council as presented as prescribed in the Canadian Criminal Code Section 117.15 (2). I strongly urge you to preserve the integrity and sanctity of our country that passing this wrongfully decreed OIC would corrupt.
I am personally willing to dedicate monetary resources to entities that will be fighting this anti-democratic Order in Council. This issue will be a deciding factor in my voting intentions for the next federal election.
I would appreciate the courtesy of a written response at your convenience.
A Very Concerned Citizen,

-------------------------------------------------------------------------------------------

Step 8:

For those of us who can afford it. We need to financially support our advocacy groups & political parties who will be at the forefront of this entire debacle.
Conservative Party of Canada (No other party has voiced opposition. As of right now they are our only political voice on this matter)
The CCFR
CSAAA
CSSA-CILA
NFA

VERSION EN FRANÇAIS

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 1:

Signez les pétitions suivantes: e-2574 et e-2576. Parrainé par l'honorable Michelle Rempel Garner) (conservateur) et Todd Doherty (conservateur)

Pétition au premier ministre

Attendu que :
Nous, soussignés, citoyens du Canada, prions le premier ministre d’abolir immédiatement le décret pris le 1er mai 2020 par son gouvernement sur la confiscation d’armes à feu détenues légalement, d’adopter plutôt des mesures législatives qui visent les criminels, de mettre un terme à l’introduction clandestine d’armes à feu au Canada, de sévir contre ceux qui acquièrent des armes à feu de manière illégale, et de présenter ses excuses aux propriétaires légitimes d’armes à feu au Canada.

----------------------------------------------

Pétition au gouvernement du Canada

Attendu que :
Nous, soussignés, citoyens du Canada, prions le gouvernement du Canada d’abroger immédiatement le décret publié le 1er mai 2020.

N'OUBLIEZ PAS DE CONFIRMER VOTRE IDENTITÉ PAR COURRIEL APRÈS SIGNATURE OU VOTRE SIGNATURE NE COMPTERA PAS

La réception du e-mail peut prendre jusqu'à quelques heures. Le système est actuellement surchargé.
https://petitions.noscommunes.ca/fPetition/Details?Petition=e-2574
https://petitions.noscommunes.ca/fPetition/Details?Petition=e-2576

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 2:

**En cours**

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 3:

**En cours**

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 4: Pour ceux qui sont sur Facebook - Rejoignez le groupe d'action CCFR nouvellement créé et impliquez-vous !!
CCFR Action Facebook Group

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 5:

Indépendamment de vos pensées / position concernant la BCWF (BC), ils ont fourni une plate-forme pour exprimer votre opposition aux mouvements draconiens de Trudeau. Profitez-en! BCWF - YOUR FIREARMS RIGHTS

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 6:

Toute révocation d'enregistrement d'arme doit être accompagnée d'instructions sur comment faire apple à la court. Cela s'appelle un appel en vertu de l'article 74. Chaque dossier et procédure individuels devra être lu et cela les occuperas pendant des années. Classez individuellement chaque arme à feu affectée que vous possédez et rendez-la aussi douloureuse que possible pour eux.
Loi sur les armes à feu
NFA - CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR ET FAIRE!

-------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 7:

Contactez tous les députés concernés à ce sujet. Exprimez votre désopinion, vos intentions de voter et vos promesses monétaires potentielles. Veuillez prendre le temps de personnaliser vos messages avec quelques mots. Cher député,
Aujourd'hui, je vous écris en tant que Canadien concerné.
Ce que le gouvernement libéral minoritaire a fait est inacceptable et antidémocratique.
Comme vous le savez sans doute bien, le 1er mai 2020, Justin Trudeau et le Parti libéral du Canada, constituant collectivement un gouvernement minoritaire au Canada, ont intentionnellement voulu renverser et contrecarrer la procédure parlementaire au Canada. Dans leur hâte de faire des remarques politiques sur la récente tragédie en Nouvelle-Écosse, ils ont décidé de renoncer au débat à la Chambre sur l'un des plus importants projets de loi (maintenant règlement) qu'ils ont présentés au cours de leur nouveau mandat. Cette action était et est une utilisation abusive évidente du processus de décret par un gouvernement qui ne savait pas si son projet de loi survivrait au débat parlementaire ouvert.
Je vous invite donc, en tant que député du Canada, à refuser le décret en conseil tel que prescrit par le paragraphe 117.15 (2) du Code criminel canadien. Je vous exhorte fortement à préserver l'intégrité et le caractère sacré de notre pays que l'adoption de ce décret salirait.
Je suis personnellement prêt à consacrer des ressources monétaires aux entités qui lutteront contre ce décret antidémocratique. Ce sujet sera un facteur décisif dans mes intentions de vote pour les prochaines élections fédérales.
J'apprécierais la courtoisie d'une réponse écrite à votre convenance.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Étape 8:

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour ceux d'entre nous qui peuvent se le permettre. Nous devons soutenir financièrement nos groupes de défense et nos partis politiques qui seront à l'avant-garde de toute ce fiasco.
Parti conservateur du Canada (Aucun autre parti n'a exprimé d'opposition. À l'heure actuelle, ils sont notre seule voix politique à ce sujet)
CCFR
NFA
CSAAA
CSSA-CILA
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EDIT: Holy $%?#! Thank you so much for the awards. You guys are awesome. LETS BEAT THIS THING!
submitted by sempifi to canadaguns [link] [comments]

Introduction à la monnaie au XXIème siècle dans les pays développés

Introduction à la monnaie au XXIème siècle dans les pays développés
Bonjour à tous et à toutes, je fais ce post dans le but de faire découvrir aux personnes intéressées le fonctionnement de la monnaie aujourd’hui. Je n’irai pas dans de trop grands détails et j’omettrai des informations. Si vous voyez des erreurs ou des inexactitudes, ou bien si vous avez des questions n’hésitez pas.
Je commencerai par donner les éléments pour comprendre le cadre dans lequel s’inscrit la monnaie, ses formes, les acteurs qui influent dessus et finalement comment s’agence le système.
1 – La macroéconomie, le PIB et l'inflation
Traditionnellement la macroéconomie d’un pays donné est pensée comme étant structurée autour de deux marchés, le marché de biens et de services et le marché monétaire, auquel on ajoute parfois le marché des changes qui permet de faire le lien avec le monde extérieur. Les biens et services, dont la taille est mesurée par le Produit Intérieur Brut – noté Y, estime la valeur des biens et services finaux produits durant une période sur le territoire du pays. Cela peut être fait en faisant la somme des estimations des dépenses en biens et services finaux de tous les acteurs de l’économie, en l’ajustant pour les importations. Les participants de ce marché sont :
Les ménages, qui consomment (C)
Les entreprises, qui investissent (I) - leur consommation de produits intermédiaires n’est pas prise en compte car ce ne sont pas des produits finaux
Le gouvernement, qui consomme (G) - gouvernement central et gouvernements régionaux/locaux
Le monde extérieur qui achète nos exportations (X) et nous vend nos importations (M)
On a la plus connue des équations macroéconomiques Y = C + I + G + (X - M)(X - M) est la balance commerciale du pays. Le schéma suivant illustre l’idée. Plus le marché de biens et de services grandit, plus il y a besoin de monnaie pour effectuer les transactions qui le forment. On parle de récession quand le PIB décroît sur une période de 6 mois ou plus.

Y = C + I + G + (X -M)
La façon la plus intuitive – mais forcément simplifiée – de justifier le besoin de faire fluctuer la quantité de monnaie en circulation est la suivante. Si le nombre de transactions s’accroît mais qu’il y a une quantité fixe de monnaie, il va commencer à en manquer pour effectuer les paiements, ce qui va d’une part accroître la valeur relative de la monnaie et d’autre part inciter ceux qui en possèdent à moins en dépenser comme sa valeur relative est en augmentation, ce qui ralentirait artificiellement la croissance du marché et le rendrait plus difficile à contrôler. Inversement, s’il y a trop de monnaie en circulation par rapport aux échanges, la monnaie perdra de la valeur relative jusqu’à ce que les participants cessent d’y faire confiance. Le gain de valeur relatif de la monnaie – baisse générale des prix – est appelé déflation et la perte relative de valeur – hausse générale des prix – est appelée inflation. Quand on parle de valeurs nominales en économie, on veut dire sans ajustement par rapport à l’inflation, puis quand on parle de valeur réelle on entend avec un ajustement à l’inflation par rapport au niveau des prix d’une époque antérieure ou ultérieure.
2 – La valeur de la monnaie
La théorie moderne pour expliquer la confiance que l’on a en la monnaie est le chartalisme. D’après elle, l’impôt est le fondement de la valeur d’une monnaie. C’est le fait que l’État collecte la monnaie en tant qu’impôt et s’en sert pour effectuer ses dépenses qui fait qu’on a confiance en elle, qu’on accepte les pièces et les billets pour la valeur inscrite sur eux.
Cela justifie en partie le système monétaire international actuel avec la libre fluctuation des monnaies (changes flottants), qui dépend principalement de l'état relatif des économies qui les utilisent. Plus l’économie centrée autour d’une monnaie se renforce par rapport aux autres (système judiciaire et monétaire indépendants, moins de corruption, plus d’infrastructures, plus de capacité de production, plus d’échanges), plus la crédibilité de cette monnaie s’accroît et donc sa valeur relative s’apprécie par rapport aux autres monnaies, ce que le taux de change mesure. Posséder une monnaie n’est plus équivalent à posséder de l’or ou de l’argent, c’est comme parier sur l’économie qui l’utilise. Il est à noter que cela est fortement lié à la notion de confiance et que la psyché des acteurs des marchés financiers compte énormément dans la question monétaire. La crédibilité des propos et la philosophie des hommes et femmes politiques (ministres, directeurs de banque centrale) est constamment jugée par les financiers dans l’évaluation d’une monnaie.
3 – Les formes de monnaie
L’argent en circulation est classé en plusieurs catégories. Je cite vite fait certains concepts que j’expliquerai plus tard, ne craignez rien si vous ne comprenez pas un terme.
B : La quantité monnaie fiduciaire émise par la banque centrale. Il s’agit des pièces et des billets de banque en circulation.
RO : Réserves obligatoires, la quantité d’argent liquide que doivent déposer les banques à la banque centrale. Les banques ont l’obligation de déposer en liquide à la banque centrale un pourcentage de l’argent déposé par leurs clients. On parle de l’argent déposé pour une durée de moins de deux ans (comptes courants, livret A, etc…). Dans la plupart des pays, ce pourcentage, qu’on appelle taux des réserves obligatoires, est d’environ 10% des dépôts bancaires, mais est depuis 2016 de 0% dans l’eurozone, pour des raisons que j’expliquerai.
M0 : Base monétaire, égale à B + RO, c’est aussi ce qui constitue la grande partie du passif (de la dette) de la banque centrale. Les billets de banque sont une sorte créance à durée indéterminée que l’on accorde à la banque centrale, un peu comme une action. En ayant confiance en la monnaie fiduciaire on entretien sa valeur.
M1 : La quantité d’argent dans les comptes courants des particuliers et des entreprises + M0
M2 : Les dépôts à terme de moins de 2 ans et les dépôts remboursables en moins de 3 mois (livret jeune, LDD, livret A etc…) + M1
M3 : Les instruments financiers monétaires sur le marché monétaire + M2. Ce sont principalement des OPVCM monétaires, c’est-à-dire des fonds qui suivent des indices monétaires comme le Libor et l’Euribor, qui achètent et revendent des créances court-terme.
M4 : Les bons du trésor et les billets de trésorerie des entreprises en bonne santé + M3. Les bons du trésor sont les créances cour-terme de l’État et les billets de trésorerie celles des entreprises. Ce sont des créances qui à la différence d’un découvert bancaire ou d’un prêt classique peuvent être vendues par les créanciers sur le marché monétaire et changer de bénéficiaire. A noter que M4 est parfois confondu avec M3 ou exclu.

M1, M2 et M3 dans l'eurozone entre 1998 et 2012
Tout cela est considéré comme de la monnaie, car il est très facile et relativement peu coûteux de passer d’une forme à l’autre. La facilité avec laquelle on peut faire cela s’appelle la « liquidité ». Quand on dit qu’un actif est liquide cela veut dire qu’on peut rapidement et avec des frais minimaux l’échanger contre de la monnaie. Un des rôles du marché monétaire est d’assurer la liquidité de ces formes de monnaie de telle sorte à ce que ses utilisateurs aient confiance en elle. Par exemple, si du jour au lendemain cela vous coûterait cher de tirer de l’argent de votre compte en banque, vous hésiteriez à y déposer votre argent à l’avenir et préféreriez tout payer et recevoir en monnaie fiduciaire, ce qui serait très problématique pour le système bancaire. Par la suite court-terme désignera une période inférieure à deux ans.
4 – La création de monnaie
Le marché monétaire a une particularité assez spéciale. C’est un marché où l’offre crée sa propre demande. Voici une explication simplifiée de la création de monnaie, sans introduire de banque centrale ou la notion d’intérêt, que nous verrons après.
Imaginons qu’on a deux entreprises, A et B qui sont chez la banque D et l’entreprise C qui est à la banque E. L’entreprise B a un compte courant chez D où elle a déposé 100. Autrement dit, la banque D doit 100 à l’entreprise B. Il y a 100 en circulation dans ce système, qui se trouvent dans le compte courant de B.

Bilans des entreprises et des banques fictives avant l'emprunt
Maintenant imaginons que l’entreprise A veuille acheter une machine qui vaut 100 à l’entreprise C mais n’a pas d’argent pour le faire. Elle va voir sa banque, D, pour lui emprunter 100. Elle achète donc sa machine à crédit à C qui s’empresse de le déposer dans son compte courant à la banque E.

Bilans des entreprises et des banques fictives près l'emprunt
Nous nous retrouvons avec 200 en circulation, 100 dans le compte courant de B et 100 dans le compte courant de C. Dès que A devra rembourser son crédit, son compte courant s’annulera avec sa dette, ce faisant détruisant les 100 de créés par sa banque.
Le secteur bancaire peut créer virtuellement une quantité infinie d’argent en accordant des crédits, tant que l’argent se retrouve dans ses coffres in fine. L’élément clef qui le restreint est le coût de la monnaie, que nous verrons. On mesure cette monnaie créée par les banques en comparant la dette des particuliers et des entreprises au PIB Elle atteint plus de 250% du PIB en France en 2017.

Dette privée (ménages + entreprises) en France
5 – Les éléments du marché monétaire
Les ménages, les entreprises et le gouvernement qui ont un surplus de monnaie et qui le placent dans une des formes de monnaie susmentionnées participent à ce marché en tant que créanciers. Ceux qui l’empruntent (découvert bancaire, chèque, billet de trésorerie…) en sont les débiteurs. On les appelle les créanciers et les débiteurs ultimes, même si parfois l’argent passe entre une dizaine de personnes entretemps. Voici un schéma qui tente de représenter les différents marchés de dette et d'actions pour pouvoir se les situer.

Marchés de dette et d'actions
Les créanciers ont 4 motivations principales pour y participer.
1) Pouvoir effectuer des transactions (il est parfois plus simple de payer avec une carte qu’en liquide)
2) Avoir un fond de sécurité facilement accessible par précaution
3) Investir leur surplus dans un produit relativement sûr (exemple : livret A)
4) Spéculer
Pour simplifier grandement les choses (et les définitions changent selon les auteurs), il y a 4 types de banques qui interviennent dans les marchés financiers.
Les banques d’investissement ne sont présentes que sur les marchés de capitaux et n’interviennent pas dans le marché monétaire. Elles font de la fusion-acquisition, fournissent de la liquidité sur les marchés de capitaux, font du courtage, et s’occupent du financement des entreprises non-financières en général.
Les banques de détail ont pour client les particuliers qui déposent leur argent chez elles et leur fournissent des moyens de paiement, des prêt court et long terme, sont des acteurs du marché monétaire. Les banques privées qui font de la gestion d’actifs sont un peu à cheval entre marché monétaire et marchés de capitaux.
Les banques commerciales s’occupent seulement du marché monétaire et ont pour clients des entreprises non-financières et d’autres banques, elles fournissent des prêts court-terme et son les principaux acteurs de la création monétaire. Ce sont elles qui font que la monnaie sous toutes ses formes soit liquide, transmettent les taux décidés par la banque centrale et sont fortement régulées par icelle pour ces raisons. Elles se prêtent de l’argent entre elles aux « taux interbancaires » dans le marché interbancaire. Dans la zone euro ce taux est mesuré (en faisant une moyenne pondérée des taux de quelques banques commerciales) par l’indice Euribor (Libor au RU pour la livre), qui fluctue étroitement autour des taux directeurs de la banque centrale. Ici est illustré le taux interbancaire à 3 mois en France.

Taux interbancaire 3 mois en France
La banque centrale a pour mandat principal de tenter de réguler la création monétaire de telle sorte à ce que l’inflation soit constante et faible chaque année. C’est elle qui imprime la monnaie fiduciaire (mais ne décide pas la quantité de monnaie fiduciaire à imprimer ou détruire, c’est uniquement fait en fonction de la demande des autres banques, ce n’est pas cette fonction qui détermine la quantité de monnaie en circulation). Elle a le pouvoir de déterminer les taux directeurs, qui déterminent l’intérêt que doivent payer ou recevoir les banques commerciales qui veulent lui emprunter ou lui prêter de l’argent. Ils sont au nombre de 3 dans l’eurozone.
Le taux de refinancement est le taux auquel empruntent les banques à la BCE pour une semaine.
Le taux de facilité marginale est le taux auquel empruntent les banques commerciales à la BCE pour une journée (c’est un peu en cas de besoin d’urgence).
le taux d’intérêt de la facilité de dépôt est le taux auquel les banques commerciales prêtent l’argent à la BCE pour une journée.
La manière dont la BCE applique le taux d’emprunt est grâce à un instrument financier particulier (appelé repo ou pension livrée en français) qui fait de la BCE une sorte prêteur à gage. Les banques commerciales déposent chez elle des bons du trésor ou des billets de trésorerie assez sûrs, la BCE leur donne une somme en-dessous de la valeur de ces titres et les oblige contractuellement à racheter ces titres le lendemain à leur valeur pleine, ce faisant prenant une commission qui agit comme un taux d’intérêt. La BCE fait cela de telle sorte à ce qu’à la fin de la journée, la plupart si ce n’est toutes les banques finissent par déposer leurs liquidités excédentaires chez elle tellement il y en a en surplus. Il y a quelques années la BCE prêtait juste assez de liquidités pour que cela subvienne aux besoins des banques, mais depuis la crise de la zone euro, il y avait des risques que les banques commerciales cessent de se prêter de l’argent entre elles. La BCE a décidé de baisser les réserves obligatoires à 0% pour débloquer l’argent coincé dans ses coffres et leur a prêté beaucoup d’argent en plus pour éviter une telle éventualité, qui sinon aurait pu causer une panique bancaire.
On parle aussi de taux négatifs, il s’agit surtout du taux de dépôt, cela veut dire que sur tout l’argent en surplus déposé tous les soirs par les banques, qui n’ont pu réussir à le prêter à d’autres banques, la BCE prend un pourcentage de cette somme (0,4%). Cela incite les banques à prêter leur surplus, comme elles perdent de l’argent en le gardant sous une forme liquide à la BCE. La BCE fait cela pour atteindre son objectif d'inflation annuel de 2% qui assure le bon fonctionnement de l'économie, mais malgré cela n'y parvient toujours pas. Il y a d’autres éléments importants à prendre en compte dans ce que fait la BCE qui sortent du cadre de ce texte comme le Quantitative Easing. Succinctement, la BCE achète certaines obligations sûres (notamment de la dette souveraine) aux banques commerciales. Ce faisant, la banque centrale fait deux choses, d'une part elle incite les banques commerciales à acheter d'autres types actifs (plus risqués) et d'une autre elle augmente leurs réserves liquides, ce qui automatiquement les incite à prêter davantage d'argent. Ici est illustré le taux de refinancement de la BCE que le taux interbancaire suit de près.

Taux directeur de la BCE
On notera que d'autres acteurs jouent dans ce marché, parmi lesquels les Hedge Funds, les Exchange Traded Funds (ETF), les OPCVM monétaires et les fonds mutuels qui ont parfois besoin de placer leurs liquidités sur le marché monétaire en attendant de les investir ailleurs/les déposer sur un compte courant, ou d'en emprunter quand elles en manquent pour financer leurs opérations quotidiennes.
6 – La courbe des taux
Le marché monétaire a pour rôle de créer ce qu’on appelle la courbe des taux sur le court-terme. Sans rentrer trop dans des éléments techniques, il s’agit des taux auxquels les banques se prêtent de l’argent sans risque pour une courte durée.
Le premier élément du taux est le taux réel pratiqué par la banque centrale, c’est-à-dire le taux directeur corrigé par l’inflation actuelle ou prévue pendant la période.
Le deuxième élément est l’inflation, actuelle ou prévue selon la durée du prêt.
Le troisième élément est la prime de liquidité, c’est-à-dire la prime que demande la banque pour transformer la monnaie qu’elle possède qui est sous une forme liquide, en une créance moins liquide, la banque fait payer par exemple le fait qu’on la prive de cette somme pendant 90 jours. En temps normal, plus la durée du prêt est longue, plus la banque demandera une prime de liquidité élevée, ce qui fait que la courbe des taux court-terme est croissante.
Le taux que vous obtenez en demandant un crédit court-terme à la banque est le taux interbancaire + le taux associé au risque de défaut de votre banque + le taux associé au risque que votre banque estime que vous fassiez défaut. Tous ces taux sont déterminés par l’offre et la demande à la fin des fins. Mais en jouant sur ces taux, la banque centrale tente d’influer sur la quantité de crédits accordés par les banques. Les banques sont là pour faire de l’argent, si les taux augmentent fortement, elles se financeront plus coûteusement, et pour maintenir leur rentabilité elles devront se cantonner à prêter cet argent seulement aux clients capables de leur rapporter plus que ce nouveau taux. Indirectement, elles transmettent les taux de la banque centrale à toute l’économie. Le débat actuel repose sur l’étendue de l’influence de la banque centrale. Les monétaristes (Milton Friedman, orthodoxes, école de Chicago) pensent que la banque centrale est toute puissante sur le marché monétaire et qu’elle seule cause l’inflation et la déflation en choisissant incorrectement ses taux directeurs. Les circuitistes (hétérodoxes post-keynésiens) pensent qu’au contraire, son rôle est assez limité dans ce domaine et que la création monétaire est à la discrétion des banques et du marché.
Quand on parle d’inversion de la courbe des taux, on entend que les taux court-terme (moins de 2 ans) sont plus rémunérateurs que les taux long-terme. Cela se produit lorsque les investisseurs perdent confiance en la viabilité long-terme des autres acteurs du marché. Les taux long-terme sont constitués à travers les taux proposés sur par des instruments financiers qu’on appelle « swaps » (que nous verrons), qui demandent à ce que deux banques commerciales se fassent confiance sur plusieurs années. Si la confiance baisse, moins de banques voudront participer aux contrats swaps, et la demande baissera. En réaction à la baisse de demande, les banques proposeront des taux plus bas pour leurs swaps sur plusieurs années, jusqu’à aller en-dessous des taux court-terme pour trouver une banque partenaire qui accepterait d’en faire un avec elle. Comme les banques commerciales ont pour débiteurs des entreprises non-financières, elles subissent directement les effets macroénomiques. Si leurs débiteurs non-financiers font faillite, par exemple en cas de récession, elles verront leurs réserves fondre et peuvent elles-mêmes faire défaut à leurs engagements. La courbe des taux est donc un indicateur parmi d’autres de la confiance des marchés financiers en la capacité des banques à tenir leurs engagements futurs.
7 – Les marchés primaires, secondaires et à terme
On va compléter un peu l’image avec une rapide typologie des marchés monétaires. En premier lieu on a le marché primaire qui est tout simplement le marché qui fait rencontrer les débiteurs avec les créanciers. Le marché secondaire a pour rôle d’assurer la liquidité, c’est-à-dire la confiance que l’on a dans les créances court-terme. Il fait cela en permettant aux créanciers de revendre certaines de leurs créances à des tiers et en ajustant le prix de ces créances par rapport au risque que le débiteur fasse défaut et aux changements du marché. Cela permet à une banque qui a besoin de liquidités de revendre ses créances rapidement et de lui éviter de devoir emprunter de l’argent à d’autres banques. Les marchés primaires sont en général en privé, par exemple l’État emprunte de l’argent dans des ventes aux enchères où elle vend des bons du trésor, les particuliers ont du découvert bancaire, signent un crédit-bail etc… cela se fait en dehors des marchés financiers la plupart du temps. Les marchés secondaires où les créances échangeables sont achetées et revendues sont organisés en marchés financiers un peu comme la bourse.
Cette partie est un peu plus difficile. En dernier on a la distinction entre les marchés « spot » et à terme. Le marché spot est le marché classique où un débiteur emprunte de l’argent et le reçoit immédiatement sur son compte. Le marché à terme est différent. Sur ce marché on s’engage dans des contrats spéciaux qui fixent quelques jours ou mois à l’avance le taux d’un emprunt que l’on fera à cette date. Au lieu de recevoir l’argent le jour même, le débiteur l’obtiendra à la date convenue au taux convenu peu importe ce qui se passe entretemps avec le taux interbancaire (sauf si le créancier fait faillite entretemps). C’est une façon de se protéger de la volatilité des marchés. Si vous êtes une banque qui veut prêter de l’argent mais qui n’aura les fonds pour le faire que dans 3 mois et que vous ne voulez pas risquer de recevoir un taux plus bas qu’aujourd’hui dans 3 mois, vous vous engagerez dans ce genre de contrat avec votre débiteur, on appelle ça un future ou un forward (il existe une différence mais on s'en fiche ici). Autre possibilité, vous êtes une banque qui veut réduire son exposition au risque, vous avez de l’argent en surplus mais vous ne voulez pas que son rendement dépende du taux interbancaire qui fluctue chaque jour. Vous pouvez vous mettre d’accord avec une autre banque pour que dans 3 mois par exemple elle vous donne un taux de rendement fixé à l’avance et qu’en retour vous lui donniez le taux interbancaire. On appelle ça un accord à taux futur, vous échangez de taux de rendement avec une autre banque. Le swap, que j'ai mentionné plus tôt, est quand vous décidez de faire plusieurs accords à taux futur avec une autre banque sur plusieurs années, tous les 3 mois par exemple vous échangez vos rendements souhaités. Cela requiert que les deux banques soient solvables sur la durée du contrat, la moyenne des taux fixes décidés entre les banques détermine la courbe des taux à long-terme et explique en quoi la confiance des investisseurs est importante dans la détermination de la courbe des taux. Cependant il s’agit d’un indicateur parmi d’autres et il ne s’agit pas d’en tirer des conclusions hâtives, il arrive que la courbe des taux s’inverse mais qu’aucune récession ne se produise.
En conclusion j'espère que ça vous a plu et si cela vous intéresse je pourra parler davantage de macroéconomie ou de finance. Je peux aborder des sujets comme l'histoire de la monnaie et de la finance, le fonctionnement du marché des changes, que je n'ai pas voulu aborder tant il est complexe, les autres marchés financiers que je n'ai pas cité ou explicité, je suis ouvert aux propositions. Je peux aussi revenir sur ce sujet et parler en détail des théories économiques qui l'entoure. Mes sources sont diverses, j'ai beaucoup dû chercher des précisions sur les sites de la BCE et de la banque de France, j'ai utilisé mes notes de cours de M2 de finance et je me suis inspiré librement de la structure de Money Markets : An Introduction de Alexandre Pierre Faure. Si vous avez des questions je suis bien évidemment disposé à y répondre dans la mesure de mes connaissances. Je suis conscient qu'il s'agit d'un post assez long et j'espère que vous m'en excuserez. Ne faites aucune décision d'investissement à partir de ce que je viens d'écrire, je ne prends pas la responsabilité pour ce que vous faites de votre argent. Je ne suis pas rémunéré pour écrire et publier cela.
submitted by Tryrshaugh to france [link] [comments]

FOREX APPRENDRE LE TRADING AUTOMATIQUE POUR GAGNER EN BOURSE ROBOT DE TRADING AUTOMATIQUE & Mes Carottes MEILLEUR ROBOT FOREX 5 minutes pour démarrer le trading automatique TRADING DÉBUTANT : Apprendre le Trading en 2020 ! - YouTube

Envie de vous lancer dans le Trading sérieusement ? Découvrez le Pack NewTrading ! Précédent Précédent. Suivant Suivant. Plus d'articles. Vendeurs de pelles et chercheurs d’or . Nous sommes en 1848 lorsque James Marshall découvre ébahi une pépite d’or de la taille d’un petit pois sur le sol de Californie. Conscient des Option 3 : Le mandat cash. Plus compliqué, vous pouvez également remplir un mandat cash pour acheter de l’Ethereum. Certains sites d’achat de cryptomonnaie acceptent un paiement par mandat cash. C’est le cas par exemple de ZeBitcoin. Le mandat cash est un moyen mis en place par la Poste via sa filière bancaire, la Banque Postale. Pour que le prélèvement bancaire puisse avoir lieu, il faut d’abord avoir le consentement du titulaire du compte à débiter. Voilà pourquoi tous les débiteurs doivent obligatoirement remplir en personne un “mandat de prélèvement” ou plus exactement un RUM (Référence Unique de Mandat). Ces mandats devront être remis à chaque ... Avis Cours de trading montpellier / plateforme trading automatique – Astuces. John avril 2, 2020 avril 14, 2020. ... passer ses préférences individuelles. De l’obligation de trading hors graphique descend, le site de l’état de l’école dans la confirmation écrite préalable de masse qui en entière satisfaction. Pas besoin de passer par un mandat de gestion comme c’est le cas avec un gestionnaire de compte classique. A tout moment, vous pouvez stopper le copy trading. - Accessibilité : Quelque soit la taille de votre compte, vous pouvez accéder au service de copy trading.

[index] [6014] [1195] [2284] [2482] [2209] [443] [5990] [4951] [3335] [4686]

FOREX APPRENDRE LE TRADING AUTOMATIQUE POUR GAGNER EN BOURSE

FOREX APPRENDRE LE TRADING AUTOMATIQUE POUR GAGNER EN BOURSE - Je T'explique tout dans la description Yo bro, Etape01 : Inscris-toi à ma Newsletter pour recevoir toutes les infos sur nos robots ... Le Trading Automatique est INCROYABLE, car le moindre détail peut faire toute la différence. Encore une fois, tu peux récupérer 10 robots de trading qui tournent sous metatrader 4 (MT4 pour ... Démarrer une stratégie de trading automatique rentable Cela ne prend que 5 minutes, et je vous accompagne pour la mise en oeuvre. https://vivre-en-bourse.com... options binaires, trading forex, trading option binaire, apprendre le trading, robot option binaire, binary option robot avis, logiciel de trading automatique, robot trader,meilleur robot forex ... Construire une stratégie de trading automatique - Formation trading - Duration: 21:19. ... Analyse technique - le Robot de trading intelligent "AI" - Duration: 19:20.

http://forex-arab.forexfamily.eu